2016 : «Vers l’Europe»

Une action d'«Art+Politiqe»

Textes

Sommaire textes    Télécharger tous les textes (RTF, archive)

 [Voici un texte de la collection]      Tous les textes



Eugène

Longue vie au Ministère des Démarches Ridicules !

Chapeau melon sur la tête, un Londonien achète le Times dans un kiosque, puis se dirige vers son lieu de travail, en propulsant sa jambe gauche vers le ciel, puis en jetant sa jambe droite de côté, puis en effectuant un pas de côté. Sur une plaque, on découvre le nom de l’Institution où travaille ce brave fonctionnaire : Ministry of Silly Walk… Tout le monde se souvient de ce sketch mythique des Monty Python et du jeu corporel hilarant de John Cleese. Diffusé sur la BBC au début des années 70, le sketch est contemporain de l’entrée de la Grande Bretagne dans le Marché commun.

Quarante-cinq ans plus tard, juste après le Brexit, le New Yorker a fait sa une avec une aquarelle de Barry Blitt, représentant John Cleese au bord d’une falaise, en train de faire un grand pas en avant. La boucle est bouclée.

Et il est vrai que de nos jours, le Ministères des Démarches ridicules tourne à plein régime.

  1. Comment comprendre que David Cameron démissionne au lendemain de sa défaite, alors qu’il a toujours affirmé que ce référendum (organisé par ses propres soins !) ne serait jamais un vote pour ou contre sa personne ? Comment comprendre que Nagel Farage démissionne au lendemain de sa victoire ? Qu’est-ce que c’est que cette bataille où les deux généraux rentrent à la maison en sifflotant ?
  2. Comment comprendre que Farage soit député européen depuis la fin du siècle passé ? Le parlement européen est décidément un lieu extraordinaire ! Depuis 2014, il accueille près de cent députés eurosceptiques, dont le but est de détruire le lien entre leur pays et l’Union européenne. Mieux : l’institution de Strasbourg leur paie à chacun un assistant pour qu’ils puissent mieux travailler à cette destruction !
  3. L’année passée, les spécialistes nous prédisaient quasiment la chute de la Maison Europe si la Grèce osait sortir de la zone euro. Bon. Les Grecs sont restés. Le Royaume-Uni (2e économie de l’Union européenne tout de même) vient de se partir, pourtant un mois plus tard, le chaos n’a toujours pas eu lieu…  Est-ce que les médias comptent changer un jour de spécialistes ?
  4. En France, en Hollande et bien sûr en Suisse, on adore détester l’Union européenne. Je me souviens de Christoph Blocher qui a lors d’un débat a lâché avec un mépris souverain : « L’Union européenne est un système compliqué et comme tout système compliqué, ça ne marche pas. » Il est vrai que la Confédération helvétique est un système simple, avec vingt-six polices, vingt-six systèmes scolaires et quatre langues officielles… Toute administration nationale ou supranationale ne génère-t-elle pas sa dose d’absurdité ? Comment croire qu’à Berne tout va bien et qu’à Bruxelles rien ne va plus ?

Je prédis une longue et magnifique vie au MDR.

Au fait, est-ce que vous vous souvenez de la fin du sketch ? John Cleese reçoit un citoyen qui demande une subvention pour développer sa démarche ridicule. Finalement, on propose au novice un poste d’assistant en Démarches Ridicules Franco-anglaises. Et on découvre un homme mi Français, mi Anglais, couvert d’un drap bleu et surnommé « Le Marché Commun ».

Ministères absurdes, subventions à tout va, relations internationales compliquées, Marché Commun : est-ce qu’une œuvre d’art peut prédire l’avenir ? Les Monty Python y sont arrivés.



Né à Bucarest six jours avant que l'homme ne débarque sur la Lune, Eugene arrive en 1975 dans un monde encore plus étrange: la Suisse. Il se consacre à l'écriture depuis 20 ans. Auteur de romans, de pièces de théâtre, de livres pour la jeunesse et chroniqueur. Par ailleurs, Eugène anime des ateliers d'écriture à l'Institut Littéraire Suisse.



Sommaire textes    Télécharger tous les textes (RTF, archive)

© 2013-2019   www.marignano.ch     haut de page